LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
Bonjour,
Bienvenue sur le forum : http://http://www.camerone.net. Ce Forum est RESERVE aux Légionnaires de tout Grade et les Membre d'une Amicale de la Légion . IMPORTANT, dés votre connexion au forum vous devrez . REMPLIR COMPLETEMENT votre profil et vous présenter aux membres et émarger lma charte(dans les 48h) pour officialiser votre inscription Et surtout remplir complétement le profil A DÉFAUT VOTRE INSCRIPTION SERRA SUPPRIMÉE .
AMITIÉS LÉGIONNAIRES

LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

LA LEGION ETRANGERE , SON HISTOIRE , SES TRADITIONS ET SES AMICALES
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La 13e D.B.L.E. en Algérie de 1955 à 1962

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: La 13e D.B.L.E. en Algérie de 1955 à 1962   Ven 11 Jan - 11:19:53

La 13e D.B.L.E. en Algérie de 1955 à 1962





La 13e D.B.L.E. en Algérie de 1955 à 1962. La 13e D.B.L.E. est regroupée à Sidi-Bel-Abbès en juillet 1955.

Janvier 1956 : la 13e D.B.L.E. est envoyée dans les Nementcha, massif inhospitalier au sud de Constantine.

Un pays lunaire et blanchâtre, creusé de canyons vertigineux, piqueté de sommets culminant à 2 200 mètres.

C’est une difficile prise de contact,
pour la 13e D.B.L.E., avec une embuscade meurtrière près de Seïar, au
cœur des Béni-Melloul, fief de la rébellion de Ben Boulaïd Mostefa.La
13e D.B.L.E. se souvient qu’elle est unité de montagne et spécialiste
des déserts.

Sa zone d’opérations est tout cela à la fois : un désert montagneux ou une montagne désertique.

Il n’y a que des cailloux. Et pas
d’eau.Alors la 13e D.B.L.E. s’incruste, s’implante, se montre partout ;
les patrouilles ne découvrent que des caches mais pas de fellagha.Le
rebelle est partout et nulle part : c’est le berger qui veille,
inaccessible sur la crête, sur quatre chèvres étiques.

C’est l’oisif accroupi devant sa mechta ; c’est l’Ancien qui salue militairement.

Pourtant, peu à peu, à force de
présence, la 13 D.B.L.E. obtient des résultats dont le principal est de
créer pour les rebelles une zone d’insécurité, qu’ils quittent pour se
réfugier dans des vallées perdues, loin de la population..

C’en est fini avec la subversion au sein des villages et des douars.

Alors la 13e D.B.L.E. peut s’attaquer à la pacification.

D’abord, ramener le calme dans les bourgades, la sécurité sur les routes, une certaine prospérité sur les marchés.

Pour cela la Légion construit.En quelques mois, les légionnaires édifient des postes, des écoles, des dispensaires.

Les légionnaires se font instituteurs, infirmiers, cantonniers.

Dans le même temps, les unités opérationnelles ratissent les djebels en d(incessante opérations.

L’année 1956 est jalonnée de combats
souvent durs, toujours âpres avec des Chaouias, accrochés à un terrain
qui leur est familier.

Janvier 1957 : les opérations succèdent aux opérations.

L’année 1957 voit la bande rebelle enfin accrochée et anéantie.

Son chef, le célèbre Adjoul-Adjoul, choisit la reddition.

Au milieu du mois d’août, la 13e D.B.L.E. quitte les Nementcha pour les Aurès.

Janvier 1958 : le lent
travail de reconquête porte ses fruits dans l’Aurès ; la baraka des
fellagha est en train de tourner ; la 13e D.B.L.E. accroche trois fois,
la katiba d’Amrani, met hors de combat le noyau dur de la katiba et
récupère 3 mortiers, 8 mitrailleuses et une centaine d’armes
individuelles ; la population se rallie en masse ; le F.L.N. égorge dix
fellahs en quinze jours ; mais, devant ce déchaînement de cruauté,
Amrani perd la face car, en hommes courageux, les Aurésiens ne tolèrent
pas que l’on se venge sur des civils des revers militaires.

En plein hiver, 800 familles se réfugient, avec leurs troupeaux, autour du poste de Bou-Hamana.

Dans le courant de l’année 1958, le 13e
D.B.L.E. accroche et anéantit les irréductibles de la bande d’Amrani ;
six heures de combats féroces ont raison de leur acharnement : parmi les
cadavres, celui du chef venu mourir au milieu de ses fidèles.

Janvier 1959 : dans le
cadre de l’opération Jumelles, la 13e D.B.L.E. crapahute dans la neige
en Kabylie. Pendant deux ans, 1959 et 1960, la 13e D.B.L.E. va
participer à toutes les grandes opérations du Plan Challe, Pierres
Précieuses après Jumelles.

Janvier 1961 :
l’opération Ariège se poursuit sous le nom de Trident puis de Dordogne ;
la 13e D.B.L.E. revient dans l’Aurès ; mais la 13e D.B.L.E. connaît
bien ce massif et en quelques jours les deux bataillons d’intervention
repèrent la trace des chefs de la Wilaya I ; un accrochage avec la
katiba de la wilaya I dure toute la journée ; 49 rebelles, dont les
chefs de la wilaya I, sont mis hors de combat ; 29 armes sont
récupérées.

Janvier 1962 : la 13e D.B.L.E. continue sa mission sur le barrage tunisien, jusqu’au cessez-le-feu officiel, respecté par l’Armée française.

La 13e D.B.L.E., repliée à Sidi-Bel-Abbès est désignée en juillet 1962 pour rejoindre la Côte Française des Somalis.

Jean Balazuc P.P.P.

Principale source : La Légion au combat d’Erwan Bergot.
Revenir en haut Aller en bas
 
La 13e D.B.L.E. en Algérie de 1955 à 1962
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La 13e D.B.L.E. en Algérie de 1955 à 1962
» 2° REP les "Morts au Champ d'Honneur de 1955 a 1962" en Algérie.
» Juin 1956 : les dernières opérations aéroportées de la Légion en Algérie
» Journal de Marches du 5è REI en Algérie
» Le royaume arabe d' Algérie napoléon III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI :: LES REGIMENTS ET UNITES DE LA LEGION ETRANGERE :: 13° D.B.L.E. :: HISTORIQUE-
Sauter vers: