LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
Bonjour,
Bienvenue sur le forum : http://http://www.camerone.net. Ce Forum est RESERVE aux Légionnaires de tout Grade et les Membre d'une Amicale de la Légion . IMPORTANT, dés votre connexion au forum vous devrez . REMPLIR COMPLETEMENT votre profil et vous présenter aux membres et émarger lma charte(dans les 48h) pour officialiser votre inscription Et surtout remplir complétement le profil A DÉFAUT VOTRE INSCRIPTION SERRA SUPPRIMÉE .
AMITIÉS LÉGIONNAIRES

LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

LA LEGION ETRANGERE , SON HISTOIRE , SES TRADITIONS ET SES AMICALES
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mandat de l’ONU au Liban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RES ADMIN
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

Masculin DATE D' INSCRIPTION : 29/11/2011

MessageSujet: Le mandat de l’ONU au Liban   Jeu 8 Déc - 9:41:08

Le mandat de l’ONU

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Parachutistes français de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avec un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], 1er avril 1983.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le casernement des marines à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avant sa destruction.


En septembre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], dans un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] déchiré par la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] met en place une force de maintien de la paix dénommée [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Celle-ci comprend des unités militaires [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (2 000 soldats), [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (1 600 soldats, 2 porte-avions), [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (1 400 soldats) et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (100 soldats). Le contingent français, parti le 24 septembre 1982 de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], compte 1 650 soldats, avant d'être renforcé pour atteindre 2 000 soldats (engagés ou appelés volontaires service long).

La force multinationale de sécurité avait déjà été attaquée à
plusieurs reprises avant les deux attentats simultanés du 23 octobre.
Ces attaques, individuelles ou concertées, avaient coûté la vie à
dix-huit soldats français, huit Marines américains et un soldat italien.

Le poste Drakkar

La force française est composée de cadres aguerris et d'appelés volontaires du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Ils ont installé un de leurs cantonnements dans l'immeuble Drakkar de huit étages[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] situé dans le quartier de Ramlet El Baida, qu'ils ont baptisé « poste Drakkar » aux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] suivantes [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (les différents postes français sont appelés Caravelle, Kayak, Sampan, Boutre, Gondole, etc.).

L’attentat

L'attaque aurait été réalisée à l'aide d'un camion chargé de plusieurs tonnes d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
dont le conducteur se serait fait exploser sur la rampe d'accès du
bâtiment; le camion se serait soulevé dans les airs avant de retomber à
sept mètres de distance[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Juste auparavant, un autre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] coûte la vie à 241 militaires américains dont 220 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans des circonstances similaires, à l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à 500 m de là.

Les réactions

Le président [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] se rend sur place le lendemain pour apporter son soutien au contingent français.

En représailles, lors de l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le 17 novembre 1983, les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] décollant du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] effectuent un raid sur la caserne Cheikh Abdallah, une position des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans la plaine de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], considéré comme le responsable des attaques, fut tué dans un attentat à la bombe le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] même si le lien entre ces événements n'a pas été établi.

Aujourd'hui encore, le souvenir de cet attentat demeure vivace et constitue un traumatisme pour l'armée française[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : de telles [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et l'attentat du Drakkar sert souvent de référence, comme cela a été le cas avec l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de 2008 (l'attaque la plus meurtrière depuis 1983)
La liste des victimes et des rescapés du Drakkar


Les morts du Drakkar :

le capitaine Thomas Jacky
le capitaine Ospital Guy
le lieutenant Dejean de La Bâtie Antoine
le sous-lieutenant Rigaud Alain
l'adjudant Bagnis Antoine
l'adjudant Moretto Michel
le sergent Dalleau Christian
le sergent Daube Vincent
le sergent Lebris Jean-Pierre
le sergent Longle Yves
le sergent Ollivier Gilles
Le caporal chef Bensaidane Djamel
Le caporal chef Beriot Laurent
Le caporal chef Carrara Vincent
Le caporal chef Duthilleul Louis
Le caporal chef Grelier Xavier
Le caporal chef Loitron Olivier
Le caporal chef Margot Franck
Le caporal chef Seriat Patrice
Le caporal chef Vieille Hervé
Le caporal Girardeau Patrice
Le caporal Hau Jacques
Le caporal Jacquet Laurent
Le caporal Lamothe Patrick
Le caporal Lepretre Dominique
Le caporal Leroux Olivier
Le caporal Muzeau Franck
Le caporal Thorel Laurent
Le parachutiste de 1re classe Gasseau Guy
Le parachutiste de 1re classe Gautret Remy
Le parachutiste de 1re classe Julio François
Le parachutiste de 1re classe Pradier Gilles
Le parachutiste de 1re classe Tari Patrick
Le parachutiste de 1re classe Théophile Sylvestre
Le parachutiste Bachelerie Yannick
Le parachutiste Bardine Richard
Le parachutiste Caland Franck
Le parachutiste Chaise Jean-François
Le parachutiste Corvellec Jean
Le parachutiste Delaitre Jean Yves
Le parachutiste Deparis Thierry
Le parachutiste Di-Masso Thierry
Le parachutiste Durand Hervé
Le parachutiste Guillemet Romuald
Le parachutiste Kordec Jacques
Le parachutiste Lastella Victor
Le parachutiste Ledru Christian
Le parachutiste Levaast Patrick
Le parachutiste Leverger Hervé
Le parachutiste Meyer Jean-Pierre
Le parachutiste Porte Pascal
Le parachutiste Potencier Philippe
Le parachutiste Raoux François
Le parachutiste Renaud Raymond
Le parachutiste Renou Thierry
Le parachutiste Righi Bernard
Le parachutiste Schmitt Denis
Le parachutiste Sendra Jean

La femme et les enfants du concierge de l'immeuble



Les rescapés :
L'adjudant chef Marie-Magdeleine
Le sergent chef Blanchot
Le sergent Chaillot
Le parachutiste 1re classe Armand
Le parachutiste Dembront
Le parachutiste Forget
Le parachutiste Grattepanche
Le caporal Guerdad
Le caporal Guillemette
Le parachutiste Huguet
Le parachutiste 1re classe Jacquart
Le caporal Laloue
Le parachutiste Mohamed
Le caporal Niati
Le parachutiste Tamagni


Dernière édition par CLAISE CHRISTIAN le Lun 12 Déc - 12:06:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
RES ADMIN
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

Masculin DATE D' INSCRIPTION : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Le mandat de l’ONU au Liban   Jeu 8 Déc - 9:47:52

Force multinationale de sécurité à Beyrouth


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Destruction du QG américain sur l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

La Force multinationale de sécurité à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (en anglais Multinational Force in Lebanon ou MNF) fut créée en septembre 1982 sur demande [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et fut dissoute en mars 1984 suite aux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Il fut remplacé au profit de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (FINUL) sur place depuis 1978.


Sommaire


Mission

  • Aider l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à restaurer l'autorité de son gouvernement à Beyrouth et aux alentours.
  • Assurer la sécurité des populations civiles.

Composition


Quatre pays constituaient cette force multinationale[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]: les États-Unis, la France, l'Italie et le Royaume-Uni.


Unités et Corps Français ayant servi a la FMSB (1982 - 1984)


Opération DIODON : Liban – 1982 - 1983


Le 19 août 1982, le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien],
précurseur d’une force multinationale d’interposition, réussit à la
demande des Libanais, de permettre le départ du contingent palestinien,
retranché dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], face à l’avance israélienne. Après les débordements de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], résurgence de haines accumulées, les consciences internationales se décident à mettre en place une force de sécurité.

C’est ainsi que, à tour de rôle, les grandes unités
professionnalisées de l’armée de terre française se relaient à Beyrouth
pour remplir une mission de médiation et de paix. Opérant dans le cadre
de la Force multinationale de sécurité à Beyrouth (FMSB), qui compte des
troupes : américaines, stationnées aux abords de l’aérodrome ;
italiennes, centrées sur le quartier de l’hippodrome, et britanniques,
implantées près de la manufacture de tabac, la 31e brigade, renforcée
par le 1er régiment étranger de cavalerie et un détachement du 17e
régiment de génie parachutiste, assure la sécurité et la confiance dans
le Grand-Beyrouth.

Le 19 mai 1983, les premiers éléments du 2e REI débarque dans le
cadre de l’opération. Le 26 septembre 1983, des derniers éléments de
Diodon quitte le Liban. Le caporal-chef Vuillermet décède de ses
blessures.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: BONNES RECHERCHES   Jeu 8 Déc - 11:22:18


Merci pour ta recherche, le savoir est une chose importante.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: La France va réduire son contingent au Liban d'ici l'été   Mer 14 Mar - 11:05:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La France va réduire son contingent au Liban d'ici l'été


Créé le 13-03-2012 à 18h15 - Mis à jour à 18h15

PARIS (Reuters) - La France a annoncé mardi qu'elle allait réduire de 400 hommes son contingent déployé au Liban à partir du mois d'avril pour le ramener à un peu moins de 1.000 hommes d'ici l'été.

Avec environ 1.300 soldats, la France est le deuxième pays contributeur de la Force intérimaire des Nations unies pour le Liban (Finul), créée en 1978 pour confirmer le retrait des troupes israéliennes du sud du Liban, selon les données du ministère de la Défense.

"A partir d'avril, la France procèdera à un ajustement de son contingent d'environ 400 hommes qui ramèneront les effectifs français à environ un millier d'hommes d'ici l'été 2012", a déclaré Bernard Valero, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d'un point de presse.

"Les autorités libanaises en ont naturellement été informées, notamment lors de la visite en France du Premier ministre Najib Mikati le 10 février dernier, ainsi que les autorités israéliennes et les autres États qui contribuent à la Force", a-t-il précisé.

Cette décision a été prise conformément aux orientations préconisées par le secrétaire général de l'Onu au Conseil de sécurité, précise le Quai d'Orsay. Le Conseil de sécurité avait, dans sa résolution 2004 d'août 2011, demandé au secrétaire général de conduire une revue stratégique de la Finul.

Parmi les pistes préconisées, figurent l'accélération de la prise de responsabilité des forces armées libanaises au Sud-Liban, la possibilité d'une réduction des effectifs de la Finul afin de disposer d'une Force "plus légère mais pas moins efficace" et une "implication accrue" de la Finul dans le processus de constitution des capacités des forces armées libanaises.

Marine Pennetier, édité par Patrick Vignal et Gilles Trequesser
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: coucou de marseille   Mer 14 Mar - 17:36:45

bonjour merci de ses renseignements
Revenir en haut Aller en bas
theo dorin
ANCIEN LÉGIONNAIRE OU D'ACTIVE
ANCIEN LÉGIONNAIRE  OU D'ACTIVE
avatar

DATE DE NAISSANCE : 29/09/1961
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 17/12/2011

MessageSujet: Re: Le mandat de l’ONU au Liban   Mer 14 Mar - 21:46:15

vu et lu merci

......................................................................................
légio patria nostra

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mandat de l’ONU au Liban   Sam 28 Fév - 7:35:54

je voudrai savoir si l'armee francaise est intervenue ou plutot est allee dans les camps de sabra et chatila apres les massacres pour evacuer ou aider les corps des palestiniens? merci par avance de votre reponse cordialement
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le mandat de l’ONU au Liban   Sam 28 Fév - 9:24:27

loucris a écrit:
je voudrai savoir si l'armee francaise est intervenue ou plutot est allee dans les camps de sabra et chatila apres les massacres pour evacuer ou aider les corps des palestiniens? merci par avance de votre reponse cordialement
Avant de posté il est d'usage de se présenté aux membre du forum , Merci.
Revenir en haut Aller en bas
MEKONG
ANCIEN LÉGIONNAIRE OU D'ACTIVE
ANCIEN LÉGIONNAIRE  OU D'ACTIVE
avatar

DATE DE NAISSANCE : 31/03/1949
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/06/2014

MessageSujet: Re: Le mandat de l’ONU au Liban   Sam 28 Fév - 16:15:09

Twisted Evil Rolling Eyes

Honneur à tous nos morts qui sont tombés dans ce pays.

Il est grand temps que la France retire nos troupes de ce pays , qui y sont depuis pour 1978. Quand on voit le résultat, c'était pas la peine d'y aller.

Mais il est vrai que pour nos politiques l'important c'est de faire croire que l'on va ou que l'on essaye de régler un problème, même si au fond on sait que notre action est perte de temps, d'argent, de vie de nos soldats pour un résultat près de ZERO.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mandat de l’ONU au Liban   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mandat de l’ONU au Liban
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mandat de l’ONU au Liban
» UN MANDAT D'ARRET CONTRE TUNEBE DELPE ! AVANT QU'IL SOIT TROP TARD....
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!
» Yvon Zap-Zap remonte en scene pour defendre le mandat de Preval.
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI :: HISTOIRE DE LA LEGION - LES CONFLITS - LES OPEX :: LES OPEX - :: LE LIBAN-
Sauter vers: