LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
Bonjour,
Bienvenue sur le forum : http://http://www.camerone.net. Ce Forum est RESERVE aux Légionnaires de tout Grade et les Membre d'une Amicale de la Légion . IMPORTANT, dés votre connexion au forum vous devrez . REMPLIR COMPLETEMENT votre profil et vous présenter aux membres et émarger lma charte(dans les 48h) pour officialiser votre inscription Et surtout remplir complétement le profil A DÉFAUT VOTRE INSCRIPTION SERRA SUPPRIMÉE .
AMITIÉS LÉGIONNAIRES

LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

LA LEGION ETRANGERE , SON HISTOIRE , SES TRADITIONS ET SES AMICALES
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les fetes Légion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RES ADMIN
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

Masculin DATE D' INSCRIPTION : 29/11/2011

MessageSujet: Les fetes Légion   Ven 16 Déc - 13:57:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Chaque spécialité de légionnaire possède son saint patron (Saint Georges
pour les cavaliers, pour les parachutistes ou encore Sainte Barbe pour
les sapeurs...) dont la fête est célébrée dans chaque régiment de Légion
en fonction de leur spécialité. Mais il existe également, et peut-être
même surtout ce qui favorise l'unité de la Légion étrangère, un saint
patron protecteur de la Légion étrangère dans son ensemble :
Saint-Antoine ou plus exactement Saint-Antoine le Grand dont la fête est
le 17 janvier

Chaque régiment de Légion possède en outre sa
propre fête dont le déroulement est à peu près identique à celui de
Camerone. Ces cérémonies, en particulier dans les régiments dont la fête
commémore un combat héroïque auquel le régiment a autrefois pris part,
la création du corps ou la célébration d'un saint patron. Elles sont
l'occasion de rappeler aux légionnaires l'histoire de leur unité et de
les rapprocher de leurs aînés. Si on honore Noël et Camerone, l'année, à
la Légion étrangère, est rythmée par neuf anniversaires :
1er mars : 13e demi-brigade de Légion étrangère,
23 avril, Saint-Georges : 1er régiment étranger de cavalerie,
2 septembre, El-Moungar : 2e régiment étranger d'infanterie,
14 septembre, percée de la ligne Hindenburg : 3e régiment étranger d'infanterie,
15 novembre : 4e régiment étranger,
29 septembre, Saint-Michel : 2e régiment étranger de parachutiste,
22 novembre, Sainte-Cécile : musique principale de la Légion étrangère,
1er décembre : 6e régiment étranger de génie,

5 décembre, Sainte-Barbe : 5e régiment étranger et 6e régiment étranger de génie




Cinq
unités de Légion ont choisi pour fête régimentaire une date marquant un
événement particulier de leur histoire, que ce soit la création de
l'unité ou un glorieux combat auquel elle a participé. Ces régiments
sont :

trois régiments - le 4e étranger, le 6e étranger et la 13 demi-brigade - ont choisi de célébrer la date de leur création,
le
2e étranger et le 3e étranger célébrent leur fête à la date de deux
glorieux combats auxquels ils ont pris part durant la conquête du Maroc
pour le premier et durant la Première Guerre mondiale pour le second.
Les
quatre autres célèbrent le saint patron de leur spécialité à savoir,
Saint-Georges pour les cavaliers, Saint-Michel pour les parachutistes,
Sainte-Cécile pour les musiciens et Sainte-Barbe pour les sapeurs.

une des principal Fêtes de la Légion est bien sur Noël :

Noël
à la Légion étrangère est La fête de famille par excellence. Dépassant
le cadre religieux, tous les légionnaires ne sont pas chrétiens, il est
toujours fêté avec ferveur et enthousiasme. Dans tous les coins du monde
où l’on fête la nativité, Noël est souvent la seule occasion de réunir
la famille. C’est cet aspect qui est revendiqué sous la grenade à sept
flammes. Souvent loin de chez eux, de leur « famille de sang », quand
elle existe encore ( !), les képis blancs retrouvent avec leurs chefs,
leurs camarades, un peu de cette chaleur familiale laissée derrière eux.
Le soir de Noël, ils festoient, chantent, s’amusent, s’offrent des
cadeaux, au sein de leur nouvelle famille, leur « famille de cœur »,
leur « famille d’adoption », constituée de frères d’armes, de personnes
avec lesquelles ils ont pour habitude de tout partager... le pire, mais
aussi le meilleur.

Traditionnellement, toute la Légion étrangère
célèbre Noël dans ses quartiers, non seulement en métropole mais aussi
partout où elle se trouve dans le monde.



Noël, c'est la
fête de la famille légionnaire et c'est aussi une pause dans le tumulte
des activités et des services propres à un corps d'élite. Si Camerone
est la fête du soldat, Noël est bien celle de l'homme.



Chaque
année, la fête de la Nativité rassemble dans la joie et la
convivialité, tous les légionnaires ; ces hommes qui, pour la plupart,
sont très loin des leurs, loin de ceux qu'ils aiment.



Les
crèches, qu'ils conçoivent puis réalisent au sein de leur section, et
la veillée qu'ils préparent deviennent l'expression de cette chaleur qui
fait vivre ceux qui sont heureux de se retrouver et de partager un
moment fort avec leur famille légionnaire.



Dès le début
du mois de décembre, les légionnaires s'attachent à préparer leur
crèches avec le plus grand soin. Ils y travaillent le plus souvent le
soir, après la fin du service.



Tous les matériaux
récupérables peuvent, après réflexion, faire l'affaire. L'imagination
des uns combinés aux savoir-faire des autres donnent naissance à des
oeuvres jalousement protégées des regards indiscrets.



Ils
y mettent tout leur coeur et laissent évidemment parler leur talent et
leur imaginaire. Chacun rivalise d'ingéniosité. La plupart utilisent des
éclairages et une sonorisation voire une vidéo pour agrémenter les
création manuelles sur un thème libre, dans l'esprit de la fête.



Peu
importe leurs origines et leurs croyances : la vie des légionnaires va
progressivement se matérialiser dans cette crèche qu'ils façonnent.



La
vingtaine de crèches du Régiment est ensuite présentée a un jury
impartial, à la composition très étudiée. Les barèmes retenus répondent à
des critères stricts et invariables, tels que l'originalité du thème,
la profondeur du texte, le choix de la musique et bien sûr les aspects
spirituels et légionnaire propres à la commémoration de Noël.



Durant
la veillée, des sketches sont l'occasion pour les légionnaires
d'exprimer, avec humour, leur attachements aux chefs qui les commande.
C'est aussi l'occasion de remises de cadeaux symbolisant ce cap
important qu'est Noël dans la vie et la carrière des soldats.



En
outre, une visite est habituellement organisée durant la semaine de
Noël à l'intention du public. A cette occasion, le Régiment ouvre ses
portes à des visiteurs avisés et impatients de venir, comme chaque
année, admirer tous ces chefs d'oeuvre uniques en leur genre.



A
cet instant, les légionnaires ressentent une légitime fierté a montrer
leurs crèches a leurs familles ainsi qu'à la population environnante qui
découvre alors le légionnaire sous une autre facette.


Ces
invités observent subjugués, dans l'obscurité du moment, les crèches
des légionnaires. Il se dégage bien souvent de ce moment particulier,
une tranquillité et une réelle émotion bien éloignées de l'agitation du
monde.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous
nous souvenons d'un ou plusieurs Noël de notre enfance en fonction de
notre bonheur ou de notre déception devant le présent ou l'absence de
celui ci. En effet l'origine sociologique des légionnaires laisse
percevoir que les aspects " chaleur familial ou aspect affectif ont été
souvent mis de côté lors de cette fête!

Arrivés à un âge adulte
et confrontés à la réalité Légion, ils en apprécient d'autant plus ce
geste de fraternité et découvent un autre aspect de ce rassemblement
d'humains souvent très différents!

Je me souviens toujours avec
émotion de mon premier Noël Légion à BONIFACIO car même si le nom appelé
n'était pas le mien c'était à moi que ce présent était remis! Je
m'étais rendu sans trop d'enthousiasme à la messe et n'avait pas
pleinement saisi l'objet de ce rassemblement avant de découvrir qu'il
s'agissait de remettre un présent à chacun d'entre nous. Première leçon!

Ce
n'était pas dans les traditions de l' Armée Française d'offrir un
présent à Noël. J'ai fait mon service militaire (65/66) et le père Noël
était "bon absent".

Au 5ème RMP nous n'avons pas eu l'occasion
de fêter Noël 1968 et 1970. Sans doute n'était ce pas une tradition
Génie ou alors le petit détachement de la CE de MURU a été oublié!

A
la Compagnie de Pionniers Légion du 61ème BMGL la tradition était de
nouveau présente et le capitaine CATTANEO distibuait lui même les
cadeaux de ses légionnaires et festoyait avec eux!

Oui la Légion
est une grande famille et comme dans toute les familles y compris
"biologiques" il y a des hauts et des bas, des coups de gueules et
parfois aussi hélas des ruptures!

Finalement lorsque nous faisons
le bilan de notre vie légionnaire nous nous apercevons que celle ci
nous a "tiré" vers le haut en nous faisant décourir quelques fois à
travers de durs moments ce que nous étions vraiment et ce que nous
pouvions espérer devenir.

Ainsi si nous avons reçu pour cette
journée particulière nous devons aussi penser à " donner ". Bien sûr que
nous donnons tout au long de l'année mais ce don que l'on appelle
solidarité est devenu administratif et personnellement il m'ennuie car
nous je sait pas à qui il est rellement destiné. Mais peut il y avoir un
gagnant et un perdant dans le malheur?

Le jour de Noël le don
que nous faisons doit être sans arrière pensée d'homme à homme! Tachons
d'y penser à la première main tendue!

......................................................................................
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Les fetes Légion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» *Recrue de la Légion Noire*
» La légion Romaine
» Petit jeu amusant pour le temps des Fetes
» Votre région pokémon préférée
» Région de Dikhil - 1°Cie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI :: LA MUSIQUE ET SERVICES DE LA LEGION - SES TRADITIONS :: LES TRADITIONS A LA LEGION -CAMERONE - LES TENUES - LES INSIGNES :: CODES - DEVISES - EMBLEMES de la LEGION-
Sauter vers: