LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
Bonjour,
Bienvenue sur le forum : http://http://www.camerone.net. Ce Forum est RESERVE aux Légionnaires de tout Grade et les Membre d'une Amicale de la Légion . IMPORTANT, dés votre connexion au forum vous devrez . REMPLIR COMPLETEMENT votre profil et vous présenter aux membres et émarger lma charte(dans les 48h) pour officialiser votre inscription Et surtout remplir complétement le profil A DÉFAUT VOTRE INSCRIPTION SERRA SUPPRIMÉE .
AMITIÉS LÉGIONNAIRES

LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

LA LEGION ETRANGERE , SON HISTOIRE , SES TRADITIONS ET SES AMICALES
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le COMLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: Le COMLE   Jeu 6 Avr - 17:30:39

L'Etat-major du COMLE


Pour accomplir sa mission, le général commandant la Légion étrangère dispose d’un état-major articulé en quatre grandes divisions pour chacun des domaines de responsabilité du COMLE : les ressources humaines, la sécurité, le rayonnement et la solidarité



Etat-Major du COMLE en visite de commandement au 2e REI | 2017 | Crédit photo ©Légion Etrangère

 

LE CHEF D'ETAT-MAJOR (CEM)


Le CEM anime et coordonne l’action des divisions et services communs du COMLE. Il est le chef de corps de l’Etat-Major.

 

LE BUREAU ETUDES, PILOTAGE ET SYNTHESE (BEPS)


le Bureau « Etude Pilotage et Synthèse» (BEPS) est commandé par un officier breveté dont la mission est de :

•    conduire les travaux d’étude et de synthèse qui lui sont confiés par le général commandant la Légion étrangère et le chef d’état-major ;
•    s’assurer du suivi des travaux de l’EMAT et des états-majors centraux et de leur cohérence avec les prérogatives du général COMLE. Il suit les décisions et s’assure notamment de la permanence de la préservation du statut à titre étranger;
•    animer et coordonner les travaux d’anticipation et de prospective pour le compte du COMLE au sein de l’EMAT, des armées, directions, services et organismes interarmées ;
•    préparer et faciliter le traitement des dossiers transversaux non pilotés par le CEM ; veiller à la cohérence des positions des différentes divisions ;
•    élaborer, le cas échéant, des éléments de langage politico-militaire, en lien avec le cabinet du COMLE et le CONSCOM du COMLE (DRP)
•    de gérer, au nom du général COMLE et sous l’autorité fonctionnelle de l’EMAT / B.ORG, le sous-ensemble d’organisation (SSE) « Légion étrangère » (1 900 postes)
•    rédiger, sur demande du général COMLE, les propositions d’allocutions (discours, ordres du jour, etc.) ou de travaux écrits (articles, courriers officiels, etc.)
•    organiser les rencontres bilatérales ou réunions de travail du général COMLE (CEMAT, DC SCA, IGA, etc.)
•    assurer les fonctions d’adjoint maintenance (AMAINT) du général COMLE vis-à-vis des chefs de bureau maintenance et logistique des formations du Socle.


Pour le seconder dans l’étude de dossiers complexes, il s’entoure de :

1.    un conseiller juridique de haut niveau,
2.    un expert en pilotage et performance, issu du Service du commissariat des armées,
3.    un assistant en organisation


 

LA DIVISION DES RESSOURCES HUMAINES (DRH)

Le chef de division est responsable de l’échelon centralisé de la gestion du personnel servant à titre étranger (TE) pour l’ensemble des formations de la Légion étrangère. Présente dès la sélection des candidats, son travail continue avec le traitement du dossier de tous les légionnaires non naturalisés rayés des contrôles.
[list="text-align: justify;"]
[*]Elle comprend notamment un Bureau d’aide à la reconversion (BARLE) et un Bureau des anciens de la Légion étrangère (BALE) qui constituent le point final de la carrière d’active d’un légionnaire :
[*]Reprise d'une activité dans le monde civil;
[*]Accès à un stage de reconversion ou placement en entreprise;
[*]Administration et stockage de toutes les pièces constitutives de son dossier individuel afin de pouvoir garantir, même plusieurs années après son départ de l'Institution, la totalité de ses droits administratifs.

[/list]

Le DRH est renforcée par une Cellule système d’informations et communication (SIC). Cette cellule élabore et conduit la politique en matière d’équipement des plateformes de formation et d’instruction (PFI) du socle. Elle participe à la coordination des actions entre l’administration centrale et les régiments du socle.
Elle mot interditçoit les procédures et administre les outils de sécurisation des applications propres à la Légion étrangère et participe à la lutte informatique défensive (LID) en tant que tête de chaîne SSI (sécurité des systèmes d’information) du socle.
 

LA DIVISION SECURITE ET PROTECTION (DSP)

En matière de sécurité et de protection, la DSP est compétente pour tout le personnel servant à titre étranger (même hors Légion), quel que soit le lieu d’implantation géographique (Outre-mer, étranger et métropole), elle n’a donc pas de compétence territoriale.
Elle dépend sur le plan du commandement et de l’emploi du COMLE et sur le plan technique de la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD). Dans le cadre de ses attributions, la DSP participe, entre autres, à la sélection des candidats à l’engagement au sein de la Légion étrangère.
 

LA DIVISION RAYONNEMENT ET PATRIMOINE (DRP)


Sa mission est d’élaborer la stratégie de rayonnement de l'ensemble de la Légion étrangère sous la responsabilité du général COMLE et de mettre en œuvre la politique globale de communication auprès des différents cercles : institutionnels, décideurs, public, international, sympathisants, partenaires. Par ailleurs il est mandaté pour assurer la protection et la valorisation du patrimoine historique, matériel et immatériel de la Légion étrangère.
A ce titre il prend toutes les décisions nécessaires sur les objectifs de communication à atteindre et les moyens principaux à mettre en œuvre pour les réaliser.

Ses objectifs principaux sont les suivants :

  • consolider l’image « Légion étrangère » sur le socle assumé de son identité puissante et singulière, façonnée par son histoire et perceptible à travers son patrimoine,
  • améliorer la visibilité de la Légion étrangère et renforcer son positionnement international,
  • promouvoir une image cohérente, authentique et moderne de la légion et du légionnaire,
  • préserver une capacité permanente d’action face à l’actualité
  • recruter en tant que responsable du processus « attirer ».


Le chef de division réalise l’ensemble de ses missions en collaboration étroite avec les régiments. A ce titre, il a une mission d’animation du groupe de travail « communication », composé des officiers communication information des régiments.
Il organise toute l’action de communication interne pour encourager la circulation de l’information sur les valeurs de la Légion étrangère ; au premier rang desquelles l’entraide et la solidarité. Sur ce point, il participe à l'édition du magazine Képi Blanc, dont le rédacteur en chef est également chef du bureau production de la DRP.
Le chef de division s’assure de la visibilité de la Légion étrangère et de la reconnaissance de la DRP comme organisme centralisé de la communication Légion étrangère auprès des grands partenaires du Ministère : DICOD, EMA COM, SIRPAT, ECPAD, SHD, DMPA, DELPAT, etc. Il est le point d’entrée communication unique de la Légion étrangère et conseiller communication du général COMLE (CONSCOM).
La division s’appuie sur trois piliers pour harmoniser et déployer son action :


  1. Un bureau EVENEMENTIEL plus particulièrement chargé des médias et des relations publiques. Il anime et fédère la communauté légion sur internet et les réseaux sociaux;;
  2. Un bureau PRODUCTION regroupant les compétences d'édition, rédactionnelles (Képi-blanc magazine, création d’ouvrages) et audiovisuelles ;
  3. Un bureau PATRIMOINE regroupant le Musée (multi-site : Aubagne, Puyloubier, salles d’honneur des régiments) et le fond documentaire (archives).


Les activités de la Musique de la Légion Etrangère, lorsqu’elles sont réalisées comme prestations complémentaires des actions de communication majeures (14 juillet, Camerone,…), sont intégrées dans les opérations de la division.
 

LA DIVISION ENTRAIDE ET SOLIDARITE (DES)


Le chef de division est responsable de l’action sociale au profit des ayants droit, qui sont le personnel servant à titre étranger, les anciens et leurs familles. Le Foyer d’entraide de la Légion étrangère (FELE) met en oeuvre le plan d’action sociale décidé par le général COMLE.
Les aides qu’il accorde complètent les prestations de l’action sociale des armées et de la Cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre (CABAT), sans toutefois s’y substituer. L’Institution des invalides située à Puyloubier, expression même de la solidarité légionnaire, appartient au FELE.
Le magazine Képi Blanc, outre sa mission de rayonnement aux ordres de la DRP, participe à la solidarité. La diffusion du magazine dédié à la communication interne de la Légion, se fait uniquement par abonnement, et entretient le lien traditionnel existant entre la Légion d’active et ses anciens. L’intégralité de son résultat bénéficiaire est intégrée dans les comptes du FELE pour le financement de l’action sociale de la Légion étrangère. Le cercle mixte de la Légion étrangère (CMLE), créé le 1er janvier 2014, regroupe les anciens cercles-mess transformés en succursales.
La direction, située à Aubagne, s’occupe de l’organisation, du contrôle du processus comptable et de la réalisation des approvisionnements. Le CMLE contribue ainsi au financement de la condition du personnel servant à la Légion.
 

UNE INSTANCE CONSULTATIVE


Les militaires à titre étranger ne pouvant pas siéger aux différents conseils de la fonction militaire, le conseil de la Légion étrangère (CLE), créé en 2010, est une instance consultative chargée de fournir au chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) et au général commandant la Légion étrangère les éléments d’appréciation sur la situation générale de la Légion étrangère.
Il donne également un avis au CEMAT avant toute décision d’ordre général pouvant avoir un impact sur la Légion étrangère. Enfin, il émet un avis au COMLE pour les décisions d’ordre particulier portant notamment sur la mise en oeuvre des normes et directives dérivant du statut relatif aux personnels servant à titre étranger et sur les conditions particulières du service à titre étranger.
Composé de membres représentant les différentes catégories statutaires (officiers, sous-officiers et militaires du rang), il est présidé par le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) et le général commandant la Légion étrangère qui en est le vice-président.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le COMLE   Jeu 6 Avr - 17:40:06

[th]Création[/th][th]Pays[/th][th]Allégeance[/th][th]Branche[/th][th]Rôle[/th][th]Composée de[/th][th]Garnison[/th][th]Couleurs[/th][th]Commandant[/th][th]Commandant historique[/th]

Insigne du COM LE


1er avril 1931
 France
 France
Armée de terre
administration
1er RE
4e RE
GRLE
Aubagne
Vert et Rouge
général Maurin
général Rollet
Le général commandant la Légion étrangère, surnommé le Père Légion, est directement subordonné au chef d'état-major de l'armée de terre (CEMAT) français. Il est le conseiller technique pour l'ensemble des questions spécifiques à la Légion (recrutement, traditions, emploi, formation, sécurité).
Il ne commande, pour emploi, que le 1er régiment étranger, le 4e régiment étranger et le groupement du recrutement de la Légion étrangère, les autres formations étant subordonnées à leurs brigades et divisions d'appartenance ou à leurs commandements territoriaux. En revanche, ses prérogatives s'étendent aux domaines suivants :

  • gestion des effectifs et administration du personnel ;
  • formation et instruction ;
  • protection et sécurité du personnel servant à titre étranger ;
  • moral, patrimoine et traditions ;
  • action sociale.

Le commandement de la Légion étrangère est stationné au quartier Vienot à Aubagne, dans l'enceinte du 1er régiment étranger.

Sommaire


Création et différentes dénominations


  • 2 mars 1931, création de l'ILE (inspection de la Légion étrangère)
  • 1934 ou 35, dissolution de l'ILE
  • 1948, nouvelle création de l'ILE
  • 1er septembre 1950, nouvelle dissolution de l'ILE et création du GALE (groupement autonome de la Légion étrangère)
  • 1er juillet 1955, création du COLE (commandement de la Légion étrangère)
  • 16 septembre 1957, le COLE devient l'ITLE (inspection technique de la Légion étrangère)
  • 1er juillet 1964, dissolution de l'ITLE
  • 1er septembre 1972, création du GLE (groupement de Légion étrangère)
  • 1er juillet 1984, le GLE devient COMLE (commandement de la Légion étrangère).

Historique des garnisons, campagnes et batailles

Le 1er avril 1931, alors que la Légion atteint l'effectif de 30 000 hommes, le général Rollet, reçoit le poste d'inspecteur de la Légion étrangère nouvellement créé à Tlemcen en Algérie. C'est à ce moment qu'est créé le dépôt commun des régiments étrangers (DCRE). Cette inspection est dissoute en 1935 avec le départ du Père Légion à la retraite.
En 1948, l'Inspection renaît pour deux ans sous le commandement du général Monclar. De nouveau dissoute en 1950, elle laisse la place au groupement autonome de la Légion étrangère (GALE) commandé successivement par les généraux Olié et Gardy qui ont les attributions d'un général inspecteur. Le GALE comprend alors un état-major à Sidi bel-Abbès, le dépôt commun de la Légion, le 1er REI qui regroupe toutes les unités d'instruction, le service d'information et le service du moral et des œuvres de la Légion étrangère (SMOLE).
En 1954, à la fin de la guerre d'Indochine, la Légion étrangère est réorganisée. Le 1er régiment étranger prend alors à son compte toutes les attributions des unités communes aux régiments de Légion. Le COLE (commandement de la Légion étrangère) est créé le 1er juillet 1955 à Vincennes ; son commandement est assuré par le colonel Lennuyeux. Deux ans plus tard, le 16 septembre 1957, le commandement prend l'appellation d'inspection technique de la Légion étrangère (ITLE). Cette inspection sera dissoute en 1964 et ses attributions seront dévolues au chef de corps du 1er Étranger.
En 1972, sous l'impulsion du colonel Letestu est créé un groupement de Légion étrangère (GLE), dont le commandement lui est confié. Il a alors autorité sur les 1er et 2e régiments étrangers et conserve les prérogatives de général inspecteur. Par ailleurs, le chef du GLE commande aussi la 31e brigade. Cette unité expérimentale, à forte dominante Légion est l'une des premières brigades interarmes. Elle sera engagée au Liban en 1983 puis dissoute pour devenir la division légère blindée.
Le 1er juillet 1984, le GLE reprend la dénomination de commandement de la Légion étrangère (COMLE).

Titulaires du poste

Inspection de la Légion étrangère (IILE)

Groupement autonome de la Légion étrangère (GALE)

Commandement de la Légion étrangère (COLE)

Inspection technique de la Légion étrangère (ITLE)

Groupement de la Légion étrangère (GLE)

Commandement de la Légion étrangère (COMLE)

Revenir en haut Aller en bas
 
Le COMLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le COMLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI :: LES REGIMENTS ET UNITES DE LA LEGION ETRANGERE :: C.O.M.L.E.-
Sauter vers: